AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La nuit des Lanternes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athear
Maitre du jeu
Dragon de la paix ♣


Messages : 1
Date d'inscription : 09/04/2010


MessageSujet: La nuit des Lanternes   Mer 24 Nov - 21:34

    Mercredi 25 septembre * à partir de 16h

    C’était depuis très tôt ce matin que Maelthra Magthere s’activait pour se préparer à cet évènement. Personne, à Veldri, ne restait indifférent à la date d’aujourd’hui. On prenait un malin plaisir, un peu partout, à préparer l’évènement de ce jour si spécial, profondément ancré dans l’esprit des gens de l’île. Et d’ailleurs, ce n’est qu’ici que vous pourrez assister à cette fête, celle de La Nuit des Lanternes. L’administration de l’école avait décidé de permettre aux élèves d’y participer pour découvrir la culture et les coutumes d’un royaume trop peu connu. Aussi, c’est avec une joie non dissimulée qu’on pouvait observer les élèves s’atteler à la tâche d’accrocher de petites lanternes, toutes aussi différentes les unes que les autres, dans tous les recoins du château, à l’extérieur, dans le parc, ou encore à la lisière de la forêt. Cependant, ce ne fut que la nuit que l’on pu réellement apprécier leur travail. L’école s’illumina de toutes parts, et ce fût comme si un essaim de fées s’était rué sur le domaine pour y danser.

    Depuis quelques jours déjà le froid s’était installé, amenant avec lui un vent tout aussi désagréable. Pourtant, il m’amena quelques nouvelles, des échos. C’est ce qui me poussa à remuer les ailes et à me diriger vers la célèbre école. Je savais qu’il allait se passer des choses, et puis... je suis du genre curieux.
    A peine arrivé dans la forêt bordant le domaine, les dragons qui y habitaient sentirent ma présence et commencèrent à venir vers moi pour me porter des signes de reconnaissance et de respect. Je les saluais moi aussi, leur apportant calme et sérénité, comme à chaque fois que je rencontrais quelqu’un.
    Après quelques minutes de marche silencieuse, je pus enfin voir les grandes vitres illuminées du réfectoire. Mes oreilles furent bien vite désorientées à l’écoute de tant de voix émanant de cette large pièce. La seule chose que je pouvais y déceler était de l’excitation et une réelle volonté de la part de tous. Lorsque vint soudainement le silence, je décidai de m’assoir dans l’herbe fraiche du parc pour écouter tranquillement ce que je pu définir, plus tard, comme le discours de la directrice.
    Elle disait de sa voix claire : « Merci à tous de venir participer à cet événement qui, vous ne le savez peut-être pas tous, est très important dans ce beau royaume. Je vois que nombreux d’entre vous ont pris la décision de créer leurs lanternes eux-mêmes, et je dois dire que je suis très impressionnée. Cependant, je vous demanderais d’attendre encore un petit moment avant de les allumer et les exposer fièrement devant vous, car je pense que quelques mots sur cet événement seront les bienvenus. Certains pourront peut-être vous l’expliquer mieux que moi, ou vous en ont peut-être déjà parlé, mais La nuit des Lanternes à Veldri est un moment tout particulier. Aujourd’hui en effet c’est le solstice d’hiver, et depuis des siècles le peuple de ce royaume a la coutume de sortir dès la tombée de la nuit, munie d’une lanterne, pour faire comprendre à la nuit qu’elle a déjà gagné assez de terrain sur le jour. La nuit a toujours été quelque chose d’effrayant pour les habitants de Veldri, et dès que celle-ci s’abattait très tôt le soir, ils prenaient peur qu’elle ne mange tout le jour le lendemain et que le royaume soit plongé dans les ténèbres. Aujourd’hui, bien sûr, cette crainte s’est envolée, mais la coutume est toujours en place car c’est un moment de convivialité, un moment ou tous les habitants du royaume se retrouvent pour partager cette coutume et se remémorer les temps passés. »

    Il y eut ensuite un long moment de silence, comme si tout le monde se rendait compte de l’importance de l’événement auquel ils allaient participer. Puis, la directrice annonça que ceux qui n’avaient pas eu le temps ou tout simplement pas eu l’envie de créer une lanterne pouvaient en choisir une parmi celles proposées par l’école. Un bruit comme celui qui m’accueillit quelques minutes avant, explosa à l’intérieur du bâtiment, puis se dirigea vers la sortie. En effet, le soleil commençait déjà à se coucher, il devait être un peu plus de 16h30.
    Quelques instants plus tard, une sorte de grosse guirlande qui ne semblait jamais s’arrêter sortit du château. Les élèves riaient et chahutaient encore pour le moment, puisque, bien entendu, ils ne pourront plus faire ça une fois arrivés à la forêt du croissant de lune.
    Cette forêt ne se trouvait pas très loin du château, ils mirent environ une demie heure à y aller, le temps pour le soleil de se coucher complètement, et de laisser apparaître une nuit vraiment froide et noire. En chemin, ils se mélangèrent à d’autres participants, certainement des habitants d’Ellweraï. Pour ne pas que les élèves se perdent au milieu de toute cette foule, les directeurs créèrent une lanterne bien spéciale en forme de dragon rouge qui flottait au dessus d’eux. Parfois on pouvait croire que cette lanterne était en fait un vrai jeune dragon qui tournait sur lui même, dansait et s’amusait.
    Lorsque la foule de gens atteignit la lisière de la forêt, un silence mystique s’installa. On aurait presque pu entendre les ailes des fées de la forêt s’agiter. Ce silence était peut-être du à la solennité qui régnait dans la forêt, ou peut-être que tout le monde était beaucoup trop émerveillé par tant de lumière et de scintillement pour parler. C’était impressionnant à voir, il y avait tellement de gens que j’avais du mal à me cacher, et tous avaient une lanterne à la main. Il y en avait des énormes en forme d’animaux, et des petites très travaillées, qui semblaient parfois même être de la dentelle.
    Je restai caché et j’allais bientôt perdre le groupe des élèves qui avançait au rythme des autres personnes à travers un chemin tout tracé spécialement pour cette nuit. Cet événement allait être une expérience qu’ils se souviendront sans doute toute leur vie. Le dragon-lanterne disparut derrière un grand arbre qui rejetait ses branches rosâtres presque jusqu’à terre, et je restai seul au milieu d’animaux fantastiques qui regardaient ce qui se passait tout aussi émerveillés que moi. Peut-être que les élèves de Maelthra Magthere allaient en rencontrer quelques uns, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elthin Man'Elr
Poignard de Glace ♠ Miaouss affamé


Messages : 131
Date d'inscription : 11/07/2010

Citation : Ne crois pas me connaître simplement en me regardant dans les yeux
Maison : Kiah'l

MessageSujet: Re: La nuit des Lanternes   Mer 22 Déc - 14:09

C'était énervant de voir tous ces jeunes de son âge amassés là autour des quatre directeurs, cherchant à tout prix à avoir une lanterne : la plus belle, la plus puissante, la plus ... La plus, quoi. Rien que cela suffisait à agacer la jeune fille qui ne voyait vraiment pas l'intérêt d'autant de tapage pour aller se promener en forêt, une lanterne à la main. Et puis d'abord pourquoi y aller aussi nombreux ? Les animaux de la forêt allaient très certainement avoir peur de voir tant de monde arriver d'un coup, ils ne comprendraient rien et se cacheraient. Et puis ... Sortir des lanternes pour faire fuir la nuit ... Y croyaient-ils réellement, à l'époque ? Pensaient-ils vraiment que le simple fait de sortir avec des lanternes en main faisait fuir la nuit ? Elthin n'était, en tout cas, pas loin de trouver tout cela totalement stupide et sans fondement. La seule chose qui la rassurait un temps soit peu était le fait que les gens de jadis ne connaissaient rien à la science et à ce qui l'entourait. Du coup la jeune fille ne pouvait pas affirmer qu'ils étaient bêtes à cent pour cent ...

Ils prirent la direction de la forêt, dans un vacarme insupportable pour la jeune fille. Non pas que son ouïe était plus sensible que celle d'un autre mais elle ne supportait pas le bruit fait par tant et tant de ses ... congénères. C'était stupide de ne pas les supporter à ce point, mais Elthin était ainsi : le reste de sa race l'insupportait et elle le qualifiait bien volontiers de totalement stupide, et elle-même n'avait guère plus de considération pour sa propre personne.
Son regard se posa sur une forme noire légèrement en retrait du chemin tracé. Petite, la chatte dévisageait la colonne comme si l'hérésie humaine ne connaissait plus de limites ... Du moins c'était l'interprétation faite par la jeune fille : très certainement qu'en réalité l'animal n'avait rien à faire de ce que pouvait faire un humain, cela l'intriguait juste ...

Le silence s'abattit enfin, laissant l'esprit de la Kiah'l se reposer un peu. Tout le groupe se tenait devant la forêt, observant les arbres majestueux qui s'élançaient vers le ciel obscur. Elthin regretta la présence des lanternes, leur lumière masquait la beauté de la nuit et des étoiles qui, en cette nuit particulière du solstice d'hiver, revêtaient un intérêt tout particulier : les Yn Cha Aran, communément appelés Esprits ou Revenants dans son pays natal, se faisaient souvent passer pour des étoiles ... Une légende parmi tant d'autres, bien sûr, et sans le moindre fond de vérité. Mais Elthin l'aimait bien, elle lui rappelait chez elle ...
La jeune fille secoua la tête et s'engouffra à la suite des autres dans la forêt, espérant secrètement rencontrer un de ces animaux étranges et craintifs ... même si ce n'était très certainement pas avec toutes ces lumières qu'ils y parviendraient !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erylis Dalther
MODO ¤ Petit Lys des Alkherïn ~ En exil


Messages : 68
Date d'inscription : 21/08/2010

Citation : La meilleure stratégie est d'atteindre ses objectifs sans avoir à se battre.
Maison : /

MessageSujet: Re: La nuit des Lanternes   Sam 29 Jan - 19:14

La nuit des lanternes, l'un des grands événement de Veldri. Une tradition dont Jillian lui avait parlé mais à laquelle la jeune femme n'avait pas eu l'occasion de découvrir. Une certaine effervescence s'était installée dans l'école, les élèves confectionnaient leurs lanternes en prévision du jour J. Le dit-jour, ils étaient tous réunis dans la grande salle et la directrice leur expliqua la situation. Des lanternes supplémentaires avaient été prévu pour les personnes n'ayant pas eu le temps ou pas voulu créer leurs lanternes. De son côté, le professeur d'astronomie s'était amusée à s'en fabriquer une, certes elle n'était pas très belle mais c'était son travail et elle en était plutôt satisfaite. En fait elle ressemblait à une lanterne chinoise carré agrémentée de quelques symboles sur les quatre faces. Pour cette sortie, Erylis s'était vêtue de manière simple et pratique, surtout sachant qu'ils se rendaient dans la forêt. Elle se sentait un peu euphorique face à cet évènement, gagnée par l'excitation des élèves.

D'ailleurs elle se demandait comment allait la fermière qu'elle n'avait pu depuis plusieurs mois. Ses pensées se tournèrent également vers sa famille restée à Liu Than, les derniers courriers reçus laissaient entendre que pour l'instant la situation s'améliorait légèrement mais que son père n'avait pas encore trouvé les responsables de son exil. M'étant fin à ses pensées, Erylis reporta son attention sur les paroles de la directrice de l'école.

Une fois le discours terminé, les jeunes étudiants sortirent et formèrent une longue file se dirigeant vers la forêt. Erylis se mêla à la foule, Til et Ari voletant à ses côtés désireux d'échapper à la masse. Plus ils approchaient de leur destination, plus il y avait de monde. Un silence respectueux s'abattit une fois qu'ils franchirent l'orée du bois. Les directeurs avaient crée à un dragon-lanterne pour que les élèves puissent se repérer et éviter de se perdre. La jeune liuthanienne laissa ses yeux parcourir les fourrées, s'imprégnant de l'atmosphère. Les deux dragonneaux exploraient les environs sans trop s'éloigner de leur maîtresse, ne sachant ce que pouvait receler l'obscurité forestière. Elle profitait pleinement de l'occasion se demandant simplement ce que leur réserverait la suite du voyage. D'autant plus que des bruits couraient sur les habitants des lieux, certains déclarant que c'était la résidence d'Althear. Allaient-ils faire des rencontres insoupçonnées? Pour le savoir, une seule solution arriver à destination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit des Lanternes   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit des Lanternes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Veldri, la zone neutre

 ::   :: La forêt du croissant de lune
-
Sauter vers: